14
décembre 2017

La SNI veut gérer 500 000 logements d'ici cinq ans

Habitat
TAILLE DU TEXTE

La Société nationale immobilière (SNI) a présenté, le 1er juin, ses résultats 2016 : une production en continu avec 10 500 logements livrés (dont 4 700 sociaux), 13 000 logements mis en chantier (5 500 sociaux, 3 800 très sociaux et 3 700 locatifs intermédiaires) et 7 000 réhabilitations et résidentialisations lancées. La SNI a présenté pour l’année 2016 un chiffre d’affaires en hausse de 3 % par rapport à l’an passé. Bailleur historique des grands réservataires de l’Etat, le groupe poursuit son évolution en 2016 et André Yché, le président du directoire, se félicite des "très bons résultats de commercialisation". La stratégie de développement de la SNI affiche l’objectif d'atteindre, d'ici cinq ans, 500 000 logements répartis sur l’ensemble du territoire, contre 348 000 actuellement. Aujourd'hui, 40 % des opérations sont localisées en Ile-de-France.

35 000 nouveaux logements intermédiaires en cinq ans

Yves Chazelle, directeur général en charge du pôle intermédiaire, pour qui la SNI, avec ce type de produits, vient "compléter les outils publics", annonce que 35 000 logements de cette catégorie seront construits dans les cinq prochaines années. Parallèlement, Manuel Flam, en charge du pôle social du groupe et président du Groupement d’intérêt économique (GIE) Grand Paris Habitat (GPH), a annoncé que la SNI allait accélérer le rythme de sa production de logements sociaux sur la même période, sans donner de chiffre. Ils viendront compléter les 190 000 logements actuellement gérés par le groupe (dont 109 000 en Ile-de-France). André Yché a souligné l’importance de ce GIE, initié par la SNI en 2015, qui rassemble les compétences de développement, de maîtrise d’ouvrage et de renouvellement urbain des trois entités franciliennes du groupe (Efidis, Osica, et la SNI Ile-de-France). Le GIE compte depuis 2016 quatre adhérents externes supplémentaires : Suresnes Habitat, Versailles Habitat, Val d’Oise Habitat et Bagnolet Habitat. Les objectifs de GPH d’ici cinq ans sont la production de 35 000 logements sociaux et intermédiaires, et 35 000 réhabilitations. Pour y parvenir, 5 Md€ ont été investis. 

Banniere Courrier du Logement Innovapresse 250

Bannière cp 2016 3

Banniere CAIV Innovapresse 250