14
novembre 2018

Carrez rend son rapport sur le financement de la SGP : quelles solutions à court terme ?

Grand Paris
Outils
TAILLE DU TEXTE
Augmentation de la taxe sur les bureaux, contractualisation renforcée avec l'EPF Ile-de-France, révision des valeurs locatives des locaux professionnels... Ce sont, entre autres, les propositions de Gilles Carrez pour assurer la soutenabilité financière de la réalisation en bonne et due forme du Grand Paris Express. Le 6 septembre, le député (LR) du Val-de-Marne a remis son rapport sur le financement de la Société du Grand Paris, maître d'ouvrage du supermétro, dont le budget est passé de 25,5 Md€ en 2013 à 35 Md€ désormais, avec une remise en cause des échéances de livraison pour certaines lignes. La mission a passé en revue les écueils passés, et les enjeux organisationnels et techniques auxquels la SGP devra répondre pour sécuriser ses objectifs. Elle propose, notamment, de doter l'entreprise "d’une organisation propre à assurer la maîtrise du coût de 35 Md€ en phase d’exécution, en concentrant et renforçant ses moyens sur sa mission prioritaire de maître d’ouvrage", de "garantir la transparence de la SGP sur les coûts du projet vis-à-vis du conseil de surveillance, en développant notamment les outils de suivi afin d’anticiper tout risque de dérive au plus tôt", ou encore de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE