Séquences Bois n°132
Réinvestir les Villages

Imprimer
Prix :

Remise TTC :
TTC : 15,00 €
HT : 14,69 €

RÉINVESTIR LES VILLAGES

Août - Septembre – Octobre 2021

Réinvestir les villages

« Avec la métropolisation et ses mots d’ordre, on atteint les limites humaines et écologiques du modèle économique qui a l’urbanisation de la terre comme emblème de civilisation », analyse l’essayiste Robin Rivaton[1]. Longtemps victimes d’un inexorable déclin du fait de leur faible offre d’emplois, de services et d’opportunités de progression sociale, les territoires ruraux retrouvent depuis quelques années, notamment grâce à la démocratisation du télétravail, une certaine attractivité. Cette nouvelle réalité les libère quelque peu de leur marginalité au profit d’une redécouverte de leurs atouts : densité plus faible, foncier moins onéreux, meilleure qualité de l’air, calme, loisirs de pleine nature… Les réinvestir pour « vivre autrement », comme le propose l’architecte Massimo Crotti, apparaît ainsi comme une alternative à l’extension illimitée des métropoles sur les terres agricoles, que condamne désormais officiellement la Loi climat et résilience[2]. Il ne suffit néanmoins pas de rénover. Il faut aussi réinvestir ces territoires de nouveaux imaginaires, programmes, modes de vie et cultures, qu’une architecture contemporaine et innovante peut incarner, permettre, offrir. Les six réalisations présentées dans ce numéro portent toutes cette ambition, par des démarches de réhabilitation, de reconstruction, d’investissement de dents creuses ou d’insertion paysagère. Dans ces projets, le bois trouve souvent une place évidente. Parce qu’il permet de mobiliser des filières courtes et de convoquer des références au bâti traditionnel rural, mais aussi parce que l’utilisation de matériaux naturels s’avère cohérente avec le réinvestissement de l’existant, dans une démarche de minimisation de l’impact environnemental du projet. En effet, à l’heure de la Stratégie Nationale Bas Carbone, de la RE2020 et plus globalement du changement climatique et de la gravité annoncée de ses incidences, intégrer le prisme des émissions de carbone dans la réflexion architecturale est devenu capital. Séquences Bois initie cette année la première édition du Classement des agences d’architecture et bureaux d’études bas carbone, aspirant ainsi à valoriser les maîtres d’œuvre engagés dans la construction écologique. Le classement est accompagné d’un dossier critique, dans lequel architectes, ingénieurs, chercheurs, industriels et économistes dressent les enjeux de la construction biosourcée, dont les qualités isolantes sont quant à elles à retrouver dans le guide !

Sarah Ador

 

[1]Robin Rivaton, La ville pour tous, L’Observatoire, 2019

[2] Plus exactement la « Loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets »

 

En savoir plus : https://www.sequencesbois.fr/da-numero-132.html

 

ABONNEZ-VOUS À SÉQUENCES BOIS


Mon panier

 x 

Panier Vide