Johanna Rolland : France Urbaine

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE
La Tour de Bretagne ne constitue plus son seul horizon. Elue présidente de France urbaine le 24 septembre dernier, Johanna Rolland, maire (PS) de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a élargi son spectre. A 41 ans, elle s’est ainsi ouvert les portes d’une scène politique hexagonale, en porte-parole des maires des grandes villes et métropoles, face à un gouvernement qui se dit plus que jamais tourné vers les « territoires ». Un gouvernement Castex dont elle aurait pu faire partie, après s’être vue proposer, à l’été 2020, un vaste ministère : éducation, culture, environnement. Refus polis de cette femme de gauche qui venait tout juste d’entamer son deuxième mandat à la tête de la Cité des Ducs. Son «  port d’attache », après des études à l’IEP de Lille, qui l’ont notamment conduite au service politique de la mairie du Creusot (Saône-et-Loire) en 2002. Retour à Nantes en 2004 en tant qu’attachée parlementaire de son mentor : (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Traits urbains n°118 est paru !

Couv TU118 web