Christian Brunner : Agam

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE
Se définissant comme « un enfant de la loi d’orientation foncière, bercé par la planification », Christian Brunner n’imaginait pas lorsqu’il a débuté sa carrière « l’achever dans un cadre disruptif ». Quand on lui demande de retracer son parcours, d’abord au sein de l’Agence d’urbanisme de l’agglomération nancéienne,  auprès d’André Rossinot, dans les années 1990, puis à Marseille, à compter de 2003, il relève un processus marqué par « l’émergence de nouveaux paradigmes : nous étions sûrs de notre fait et voici que face au changement climatique, à la question des mobilités et de l’empreinte carbone, nous n’avons plus que des incertitudes. Il nous faut réinterroger totalement notre façon de travailler puisqu’il n’est plus possible d’aménager le territoire comme avant ». Sur le terrain, il ressent un impératif besoin de pédagogie. Expliquer et expliquer encore. Mais se dit également « assez optimiste sur la (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées


Couv TU122 250