19
juillet 2019

Départ fracassant de Virginie Calmels de Barnes, trois mois après son arrivée

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

"À la suite de dissensions majeures entre Virginie Calmels et les actionnaires", le groupe d’immobilier de luxe Barnes a annoncé, le 24 juin à la première heure, se séparer de Virginie Calmels, trois mois après son arrivée. Thibault de Saint Vincent reprend immédiatement l’ensemble des fonctions de CEO du groupe en remplacement de l’ancienne première adjointe au maire de Bordeaux et numéro deux des Républicains, entrée en poste le 11 mars et dont les fonctions de présidente de Barnes France, CEO de Barnes International et CEO de Barnes Hospitality "cessent immédiatement".

L’intéressée a rétorqué, dans la matinée du 24 juin, qu’elle avait annoncé aux actionnaires sa décision de démissionner le 22 juin, "suite à leur refus de [lui] garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices nécessaires, voire urgentes" contenues dans un rapport qu’elle leur a remis le 5 juin, visant à "structurer le groupe, pallier les manquements, rectifier certains dysfonctionnements et faire face à de très nombreux risques face à certaines pratiques constatées". 

MISE A JOUR 16:48

Le groupe Barnes a publié, en milieu d’après-midi, un communiqué en réponse à celui de Virginie Calmels, selon lequel "les informations publiées dans la presse par Virginie Calmels sont fausses, infondées et susceptibles de faire l’objet de poursuites en diffamation". "Contrairement à ce qu’indique Virginie Calmels, les actionnaires de Barnes ont approuvé les préconisations qu’elle a proposées, mais rejeté ses nouvelles exigences conditionnant leur mise en œuvre, lesquelles étaient totalement inacceptables. Son comportement inapproprié a entraîné une convocation en assemblée générale qui lui a été remise le 21 juin 2019 pour statuer sur la fin de son mandat social", poursuit le promoteur. 

Articles sélectionnés pour vous

Bannière cp 2016 3