15
décembre 2018

Paul Virilio, urbaniste et philosophe, est décédé

Acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE
Ne pas être dupe de la propagande du progrès, et de ses dégâts. C'est un des constats rationnels - et en rien pessimistes - que l'on pourrait retenir de l'œuvre prolifique du philosophe et urbaniste Paul Virilio, décédé le 10 septembre dernier.  Engagé et visionnaire, ce Grand prix national de la critique architecturale (1987) a notamment travaillé aux côtés de Claude Parent (mort en 2016) - sur la fonction oblique, qui bouscula les codes de l'architecture française -, et avec qui il fonda le groupe Architecture Principe en 1963. Il enseigna également à l'Ecole spéciale d'architecture (Paris), où il contribua à la formation de grands noms de l'architecture, dont Jean Nouvel. Et assura la direction de l'établissement de 1972 à 1975. Dans les années 1970, il centra ses travaux sur la vitesse - et sa matrice technologique - comme facteur d'organisation sociale mais aussi d'incarcération.  Lanceur d'alerte avant l'heure, Paul Virilio a été victime d'un arrêt cardiaque à l'âge de 86 ans. Ses obsèques ont eu lieu le 17 septembre.     

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

EDITION SPECIALE - N°100

Pave TU100