Nouvelles perspectives sur la Tour Eiffel : quatre agences pré-sélectionnées

Acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE
Quatre agences (sur un total de 42 candidatures) ont été chargées de réfléchir sur une perspective large autour de la Tour Eiffel. Une mission touristique mais aussi urbaine. Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris en charge de l’urbanisme, et Jean-François Martins, en charge du tourisme et des Jeux olympiques et paralympiques, ont dévoilé, le 4 mai, les noms des quatre candidats retenus pour le projet "Grand site Tour Eiffel : découvrir, approcher, visiter". Gérer les flux, l’accueil du public, les mobilités et les typologies du site sont les enjeux phares de ce nouveau projet urbain autour du monument. Les propositions exposées par les deux agences britanniques AL-A (Amanda Levete architects) et Gustafson Porter + Bowman, et par les françaises Agence TER et KOZ Architectes, seront départagées au printemps 2019. En insistant sur le fait "qu’une architecture n’est pas le point central du projet", Jean-Louis Missika met l’accent sur des réponses davantage tournées vers le paysage et une gestion des flux, dans un "devoir de modestie" envers le site historique. Autre enjeu fondamental mis en exergue : le parcours. Selon Jean-François Martins, "il faut pouvoir apprécier le monument sous toutes ses perspectives". Le "Grand site Tour Eiffel" englobe près de 54 hectares, allant du (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE