19
octobre 2017

Smartseille au milieu du gué

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE

Trois ans après les premiers coups de pioche, le chantier de Smartseille, l’écoquartier témoin de l’extension d’Euromediterranée, est au milieu du gué. Cette vitrine de l’innovation (58 000 m2 de SP) sort de terre dans le secteur des Crottes (15e), sur le site d’une ancienne usine à gaz (2,7 ha), aux abords du port de commerce. Eiffage, le promoteur qui porte le projet, ne manque pas de souligner le caractère défricheur de sa démarche, instiguée par Phosphore, sa cellule recherche et développement. L’innovation est en effet présente à tous les étages de ce morceau de ville durable : mixité intergénérationnelle et des usages, pièces nomades dans les logements, service d’autopartage, 650 places de parking mutualisées (les places réservées aux bureaux le jour seront occupées par les résidents la nuit), e-conciergerie, système de solidarité énergétique (la chaleur de la climatisation des bureaux servira à alimenter le réseau d’ECS des logements). "Le fil conducteur, c’est faire low cost et easy tech. Toutes les innovations doivent être à un prix abordable pour l’usager et utilisables de manière intuitive, afin d’être dupliquées ailleurs", résume Valérie David, directrice développement durable du groupe Eiffage.

Après la livraison du premier immeuble (conçu par l’architecte Eduardo Souto de Moura et Jacques Sbriglio), qui regroupe un hôtel et des bureaux (11 000 m2 de SP acquis par la ville de Marseille, prix : 36 M€ TTC), Eiffage a livré, au printemps, un deuxième lot tertiaire de 5 500 m2, conçu par Corinne Vezzoni. Cet immeuble a été acquis pour 19 M€ par la SAS Allar C, co-entreprise créée par la Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse (51 %) et la Caisse des dépôts (49 %).

Début octobre, le promoteur livrera le premier lot résidentiel, un bâtiment d’une centaine de logements (dont 50 % d’HLM), dessiné par Atelier 82. Début 2018, il livrera un nouvel ensemble de 143 logements (architecte : cabinet Mathoulin-Jardin), qui regroupera une résidence intergénérationnelle de 94 logements (acquise par l’ESH Logis Méditerranée), 47 logements intermédiaires (cédés à la SNI), une crèche et un restaurant scolaire. L’an prochain, le promoteur lancera la construction d’un ensemble mixte, conçu par Jean-Michel Battesti, qui développera 77 logements en accession, 59 sociaux (Unicil), 1 600 m2 de bureaux et un groupe scolaire.

"En septembre 2018, nous aurons livré à 80 % de l’espace disponible", annonce Hervé Gatineau, directeur régional immobilier d'Eiffage immobilier Méditerranée. Le projet s’achèvera en 2019 avec la livraison du dernier lot confié à un groupement de maîtrise d’œuvre associant Marc Mimran, l’agence Carta & associés et le cabinet EGR. 

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Banniere Guide des projets urbains Innovapresse 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250