21
août 2017

Le Bas-Rhin expérimente la smart city

Projets urbains
TAILLE DU TEXTE

Le quartier de la Scierie, à Brumath, devient le site-pilote de la "smart city" dans le Bas-Rhin. La municipalité et l’aménageur privé, CM-CIC Aménagement Foncier, demanderont aux promoteurs et bailleurs des 460 logements, dont 50 % sociaux - à construire d’ici à 2026 -, de trouver des modes d’application du concept pour cinq thèmes : offre d’électromobilité, production d’énergies renouvelables, solutions de maison connectée, gestion de l’énergie et de la sécurité du bâtiment, et innovations sociétales. Ces applications devront être liées à la gouvernance du site, avec les collectivités, les universités, le secteur privé et les usagers.

Initiateur de la démarche, le Conseil départemental du Bas-Rhin veut montrer que le sujet ne se cantonne pas aux grandes agglomérations. Il entend coordonner l’ingénierie des projets devant émerger dans d’autres bourg-centres de son territoire. En parallèle du lancement de l’expérimentation locale, il a organisé, début mai, une rencontre sur les "smart cities" afin d’analyser des pratiques en France et à l'étranger, comme à Karlsruhe (Allemagne). Les échanges des 200 participants ont souligné le bouleversement vers la transversalité qu’impose le numérique, en rupture avec des approches traditionnelles d’aménagement plus cloisonnées. Ils ont aussi pointé l’enjeu, jugé primordial, de l’appropriation par les citoyens, au risque sinon qu’une "fracture des usages" succède à la "fracture territoriale" que le déploiement des nouvelles technologies et des réseaux à fibre optique serait en passe d’atténuer, voire de résorber.

Bannière lettre 2016 URBAPRESS

Banniere Traits Urbains 86 250

Banniere Guide des projets urbains Innovapresse 250

Bannière lettre 2016 Decideurs Ile de France Innovapresse 250